Pourquoi faire une cure ?

Le jeûne est le repos de l’appareil digestif, et par incidence, celui de l’organisme entier, un repos physiologique propice à l’élimination de toxines et à la reconstruction de tissus lésés.

Si vous trouvez nécessaire de faire le ménage dans votre domicile, de la même manière, il est tout à fait nécessaire de faire le nettoyage de votre corps.

Toute activité produit des déchets et le corps est prévu pour éliminer ceux produits par la digestion et les métabolismes de base mais nous en « mettons » trop (malbouffe, pollution de toute sorte, stress,…) et c’est là que le corps s’encrasse,  s’intoxique. Jeûner est le moyen le plus rapide, le plus sûr, le plus économique et le plus efficace d’éliminer ces déchets anormaux.

En règle générale, 1/3 environ de notre énergie est utilisé pour notre métabolisme de base (respiration, température, circulation), 1/3 pour les pensées et les émotions et 1/3 pour l’assimilation de notre nourriture. En s’arrêtant de manger, on dégage beaucoup d’énergie vitale qui sera directement employé pour faire du « nettoyage » et de l’auto-guérison.

Quand on ne mange pas, le corps se restaure à partir de ses réserves. Ces cures de plusieurs jours permettent d’éliminer les toxines, tissus, cellules mortes et réserves de graisse pour régénérer l’organisme et stimuler le système immunitaire. Si nous n’évacuons pas les toxines, elles s’accumulent jusqu’au jour où le corps nous fait comprendre que trop, c’est trop !…

L’effort est dérisoire face à l’importance des résultats obtenus.

 

Les principaux effets thérapeutiques du jeûne concernent :

 

comme il y a suppression de l’apport de glucose →

  • Hyperlipidémie (excès de graisses dans le sang)
  • Stéatose hépatique (excès de graisses dans le foie)
  • Diabète de type 2 (excès d’insuline et de sucre dans le sang)
  • Obésité
  • Artériosclérose (dépôt obstruant les artères)
  • La cellule cancéreuse est affaiblie

 

mise au repos du tube digestif →

  • Normalisation de la flore intestinale
  • Maladies chroniques du système gastro-intestinal (estomac, intestins, foie, vésicule biliaire, pancréas)
  • Allergies et faiblesse immunitaire

 

élimination des toxines  →

  • Processus inflammatoires
  • Arthrite
  • Hypertension
  • Trouble de la circulation sanguine
  • Œdèmes
  • Amélioration des troubles hormonales
  • Thrombose
  • Amélioration du flux sanguin

 

renforcement de la sérotonine  →

  • Humeur dépressive

 

perte de l’envie de fumer

réinitialisation comportementale

 

Cette liste n’est pas exhaustive.